Le Jeu de l'Assiette

Le jeu de l'assiette fait partie intégrante de la culture Picarde. Dès l'école primaire, les enfants lancent les assiettes.
Sur la photo: des jeunes au Collège de Doullens (80)
lors d'une journée picarde animée par l'estaminet Picard "Chez Marius"
www.cat-gezaincourt.org/marius

     

   
Finale des jeux Picards à Doullens (2001) 

Vous cherchez un jeu d'assiette pour l'acheter ?
Cliquez ici  
  

    Le jeu de l'assiette développe patience et adresse. Côté tactique, on doit construire son jeu en cassant celui de l'adversaire, malgré les obstacles et les contraintes, comme aux échecs.
HISTORIQUE:
    S'il était présent dans l'Aisne, le jeu d'assiette que nous connaissons s'est développé au siècle dernier dans les cafés des communes du Vimeu agricole, restant bien localisé dans cette région. Depuis une quinzaine d'années, grâce en particulier à son introduction dans les centres de loisirs, ce sport d'adresse et de stratégie fait une entrée en force et trouve sa place dans beaucup de fêtes traditionnelles et populaires.


            
Jeu d'assiettes de haute somme, on remarquera les couleurs vives des tranches des assiettes. Dans le vimeu, on préfère des marques noires sur le dessus

   Élément vivant de la culture picarde, le jeu de l'assiette s'intègre naturellement à tout milieu et apporte une animation dynamique au public lors des manifestations destinées à faire connaître notre patrimoine.

A gauche: 2 Joueurs du jeu d'assiette
Equipe de Péronne (fête du jeu Octobre 2003)

       Le jeu de l'assiette permet à tout un groupe de partager des moments passionnants où chacun se laisse prendre au jeu. Le matériel : Pour jouer à l'assiette, il faut une table lisse de 3,20 m de long, d'une largeur de 50 à 55 cm (trois fois au moins la taille de l'assiette) et épaisse de 16 à 20 mm.
      Un trait est tracé à 80 cm de l'une des extrémités de la table. Celle-ci est posée sur 2 tréteaux qui ne doivent pas si possible, en dépasser la largeur, et d'une hauteur de 0,75m à 0,78 m.
       L'un des tréteaux se place près des joueurs, l'autre au deux tiers de la table, afin de lui donner une certaine souplesse. Les assiettes, au nombre de 14, sont des disques en bois très dur (orme, cur de pommier, hêtre ou frêne), de 16 cm de diamètre et de 3 cm d'épaisseur, pesant environ 350 grammes.


         
Animation Picarde pour la réfection d'une maison en torhis à Gézaincourt avec les enfants du Regroupement Pédagogique et les établissements spécialisés du Doullennais.

Ce jeu est visible à l'estaminet "Chez Marius"
où vous pouvez y jouer
Cliquez ici pour visiter l'estaminet

   
Animation l'USEP 2002


                Soirée Picarde à Authie

     
Joueurs de Péronne à la Finale des jeux Picards à Doullens (2001)
Règles : Pour désigner le premier joueur, on procède toujours à la "première du bout" : les 2 adversaires lancent l'un après l'autre une assiette sur la table. Celui qui a l'assiette la plus éloignée débute la partie et marque le premier point. Le premier joueur, placé à l'extrémité de la table entre les pieds du tréteau, doit lancer son assiette au delà de la limite tracée. Il est interdit de la faire glisser à la main dans la zone des 80 cm. L'adversaire fait de même, mais son assiette doit rester en retrait de celle du premier joueur (pour sa première assiette uniquement). S'il arrive que le premier joueur ait joué au ras de la ligne des 80 cm, le second doit impérativement établir un contact entre les 2 assiettes.

     Pour cela, il peut pousser celle de son adversaire ou faire un "beudet" (la faire chevaucher) sans la faire tomber, ni la dépasser. Les concurrents jouent ensuite chacun leur tour en gardant comme objectif de placer le plus possible d'assiettes devant celles de l'adversaire. pour cela, il faut bien se placer et chasser les assiettes adverses, c'est à dire les faire tomber. Attention : on ne peut chasser une assiette qu'après 5 assiettes jouées au total. Faire du "bos" : le joueur doit toujours avoir une assiette sur la table ; s'il n'a plus d'assiettes, son adversaire demande "du bos" et le concurrent doit rejouer jusqu'à ce qu'il ait de nouveau une assiette sur la table.


Voici un très beau plateau de jeux de l'assiette présenté par l'Association TERTOUS
à la fête des jeux d'hier et des baigneurs en Juillet 2008 à Mers les Bains (80)

Comme tous les ans, dans le Vimeu, là où est originaire le jeu de l'assiette, les associations mettent à l'honneur ce jeu.
A droite sur la photo, c'est l'association du Moulin de St Germain sur Bresle qui propose comme chaque année des parties de ce jeu à tous les visiteurs et touristes. Cette rencontre a lieu traditionnellement tous les 15 Août.
Cliquez ici

     Lorsque les deux joueurs ont épuisé leurs assiettes, on compte le nombre d'assiettes, les plus avancées appartenant au même joueur, qui remporte autant de points que d'assiettes. Le jeu continue jusqu'à ce que l'un des deux ait totalisé 15 ou 21 points. Durant le jeu, à chaque fois qu'une règle n'est pas respectée :
      - la ligne des 80 cm,
      - la première assiette du 2ème joueur,
      - chasser avant la 6ème assiette,
      - plus d'assiettes sur la table,
le joueur est pénalisé et doit rejouer ; il compromet ainsi ses chances de marquer un ou plusieurs points en possédant la dernière assiette du jeu, déterminante lorsqu'elle est jouée avec intelligence et adresse.
   
   Finale des jeux Picards à Doullens (2001)    

" Pour jouer et gagner au jeu de l'assiette, tout est question de tactique.. ."
3 questions sur le jeu de l'assiette, posée à Philippe Courouble,
président de l'association "Jeux Picards" de l'association Sports et Loisirs de Péronne
Cliquez ici


L'assiette picarde, une animation dynamique :
Le jeu de l'assiette, élément vivant de la culture picarde, s'intègre naturellement à tout milieu et apporte une animation dynamique au public lors des manifestations destinées à faire connaître notre patrimoine. Le faible investissement permet à tout un groupe de partager des moments passionnants où chacun se laisse prendre au jeu.
     Le matériel : Pour jouer à l'assiette, il faut une table lisse de 3,20 m de long, d'une largeur de 50 à 55 cm (trois fois au moins la taille de l'assiette) et épaisse de 16 à 20 mm. Un trait est tracé à 80 cm de l'une des extrémités de la table. Celle-ci est posée sur 2 tréteaux qui ne doivent pas si possible, en dépasser la largeur, et d'une hauteur de 0,75 m à 0,78 m. L'un des tréteaux se place près des joueurs, l'autre au deux tiers de la table, afin de lui donner une certaine souplesse. Les assiettes, au nombre de 14, sont des disques en bois très dur (orme, cur de pommier, hêtre ou frêne), de 16 cm de diamètre et de 3 cm d'épaisseur, pesant environ 350 grammes.
     Règles : Pour désigner le premier joueur, on procède toujours à la "première du bout" : les 2 adversaires lancent l'un après l'autre une assiette sur la table. Celui qui a l'assiette la plus éloignée débute la partie et marque le premier point.
Le premier joueur, placé à l'extrémité de la table entre les pieds du tréteau, doit lancer son assiette au delà de la limite tracée. Il est interdit de la faire glisser à la main dans la zone des 80 cm. L'adversaire fait de même, mais son assiette doit rester en retrait de celle du premier joueur (pour sa première assiette uniquement). S'il arrive que le premier joueur ait joué au ras de la ligne des 80 cm, le second doit impérativement établir un contact entre les 2 assiettes. Pour cela, il peut pousser celle de son adversaire ou faire un "beudet" (la faire chevaucher) sans la faire tomber, ni la dépasser. Les concurrents jouent ensuite chacun leur tour en gardant comme objectif de placer le plus possible d'assiettes devant celles de l'adversaire. pour cela, il faut bien se placer et chasser les assiettes adverses, c'est à dire les faire tomber. Attention : on ne peut chasser une assiette qu'après 5 assiettes jouées au total. Faire du "bos" : le joueur doit toujours avoir une assiette sur la table ; s'il n'a plus d'assiettes, son adversaire demande "du bos" et le concurrent doit rejouer jusqu'à ce qu'il ait de nouveau une assiette sur la table. Lorsque les deux joueurs ont épuisé leurs assiettes, on compte le nombre d'assiettes, les plus avancées appartenant au même joueur, qui remporte autant de points que d'assiettes. Le jeu continue jusqu'à ce que l'un des deux ait totalisé 15 ou 21 points. Durant le jeu, à chaque fois qu'une règle n'est pas respectée :
                                                    - la ligne des 80 cm,
                                                   
 - la première assiette du 2ème joueur,
                                                   
 - chasser avant la 6ème assiette,
                                                   
 - plus d'assiettes sur la table,
le joueur est pénalisé et doit rejouer ; il compromet ainsi ses chances de marquer un ou plusieurs points en possédant la dernière assiette du jeu, déterminante lorsqu'elle est jouée avec intelligence et adresse.
Descriptif: (France - 20 ème) (Picardie 16 ème) Jeu d'adresse d'origine picarde, table de bois pliante de 3m de long sur 0,60 de large. Sorte de pétanque jouée avec des disques de bois appelés assiettes. Jeu très spectaculaire et très intéressant ; il séduit avec force adultes et adolescents. 2 joueurs. Pour les plus petits une présence adulte est souhaitable . Extérieur parfois Intérieur. Ne nécessite pas de table. Historique : mentionné pour la première fois dans les archives de l'Aisne, en 1685, le Jeu de l'Assiette a suscité un grand intérêt au siècle dernier dans les cafés de Picardie notamment dans le Vimeu. Redécouvert dans les années 80 par des animateurs et des enseignants, il fait l'objet, grâce à la DDJS de la Somme et au Comité Départemental du Jeu de l'Assiette (crée en 1989), de nombreuses actions de promotion et d'initiation.
Le jeu de l'assiette, élément vivant de la culture picarde, s'intègre naturellement à tout milieu et apporte une animation dynamique au public lors des manifestations destinées à faire connatre notre patrimoine. Le faible investissement permet à tout un groupe de partager des moments passionnants où chacun se laisse prendre au jeu.
Le matériel : Pour jouer à l'assiette, il faut une table lisse de 3,20 m de long, d'une largeur de 50 à 55 cm (trois fois au moins la taille de l'assiette) et épaisse de 16 à 20 mm. Un trait est tracé à 80 cm de l'une des extrémités de la table. Celle-ci est posée sur 2 tréteaux qui ne doivent pas si possible, en dépasser la largeur, et d'une hauteur de 0,75 m à 0,78 m. L'un des tréteaux se place près des joueurs, l'autre au deux tiers de la table, afin de lui donner une certaine souplesse. Les assiettes, au nombre de 14, sont des disques en bois très dur (orme, cur de pommier, hêtre ou frêne), de 16 cm de diamètre et de 3 cm d'épaisseur, pesant environ 350 grammes.
Règles : Pour désigner le premier joueur, on procède toujours à la "première du bout" : les 2 adversaires lancent l'un après l'autre une assiette sur la table. Celui qui a l'assiette la plus éloignée débute la partie et marque le premier point. Le premier joueur, placé à l'extrémité de la table entre les pieds du tréteau, doit lancer son assiette au delà de la limite tracée. Il est interdit de la faire glisser à la main dans la zone des 80 cm. L'adversaire fait de même, mais son assiette doit rester en retrait de celle du premier joueur (pour sa première assiette uniquement). S'il arrive que le premier joueur ait joué au ras de la ligne des 80 cm, le second doit impérativement établir un contact entre les 2 assiettes. Pour cela, il peut pousser celle de son adversaire ou faire un "beudet" (la faire chevaucher) sans la faire tomber, ni la dépasser. Les concurrents jouent ensuite chacun leur tour en gardant comme objectif de placer le plus possible d'assiettes devant celles de l'adversaire. pour cela, il faut bien se placer et chasser les assiettes adverses, c'est à dire les faire tomber. Attention : on ne peut chasser une assiette qu'après 5 assiettes jouées au total. Faire du "bos" : le joueur doit toujours avoir une assiette sur la table ; s'il n'a plus d'assiettes, son adversaire demande "du bos" et le concurrent doit rejouer jusqu'à ce qu'il ait de nouveau une assiette sur la table. Lorsque les deux joueurs ont épuisé leurs assiettes, on compte le nombre d'assiettes, les plus avancées appartenant au même joueur, qui remporte autant de points que d'assiettes. Le jeu continue jusqu'à ce que l'un des deux ait totalisé 15 ou 21 points.
Durant le jeu, à chaque fois qu'une règle n'est pas respectée :
       - la ligne des 80 cm,
       - la première assiette du 2ème joueur,
       - chasser avant la 6ème assiette,
       - plus d'assiettes sur la table, le joueur est pénalisé et doit rejouer ; il compromet ainsi ses chances de marquer un ou plusieurs points en possédant la dernière assiette du jeu, déterminante lorsqu'elle est jouée avec intelligence et adresse.

2 animateurs connus du Comité départemental du jeu de l'assiette en démonstration à la Hotoie lors de la finale du Ballon au poing le 15 Août 2005.

Ici à Corbie le club des joueurs d'assiette albertins offrent la possibilité de s'initier au jeu
à l'occasion de la fête dans la ville
  LE JEU DE L'ASSIETTE: UN JEU D'AUJOURD'HUI
       Le jeu de l'assiette a servi à créer le jeu du coquelicot, en référence à l'Historial de Péronne. Sur le table de jeu, 8 éléments en bois symbolisent chacun un lieu de combat de la guerre 14-18 : Villers-Bretonneaux, Longueval... Une bonne occasion pour les enfants de découvrir l'histoire locale. Ce jeu est actuellement testé dans certains centres de loisirs. La malette pédagogique qui l'accompagne contient des livres sur la guerre et la paix. Les enfants sont amenés à réfléchir sur la violence : la leur à l'école, celle de leur environnement et du monde. Voir le jeu du Coquelicot : cliquez ici
Retour page Sommaire des Jeux