Bagatelle

        

 
 

REGLEMENT JEU:
Pour jouer : Retirer une bille du magasin et la placer dans le couloir de tir.
     à l'aide du chargeur à ressorts les billes sont tirées vers l'aire du jeu. Il n'est pas nécessaire de tirer le plus fort possible, il faut essayer de varier la puissance des tirs, adresse et précision seront développés par la pratique.

Le but : Le but du joueur est de marquer le maximum de points.
    Chaque joueur peut tirer 10 billes à chaque tour. Si une bille revient dans le couloir de tir, on peut la rejouer. Une bille qui est prisonnière de la cage sans marque à la gauche du plateau doit être rejouée. Le score de chaque joueur est noté à la fin de chaque tour (on compte le nombre de points indiqués sous chaque trou ou dans une cage).   
Le vainqueur est alors le joueur qui a marqué le plus de points.



Les jeux n'ont pas besoin d'être grands pour être appréciés.

Historique :
     La bagatelle est l'ancêtre du flipper, dérivée du jeu trou-madame. A l'aide du chargeur à ressorts les billes sont tirées vers l'aire du jeu. Le plateau du jeu est incliné. On compte le nombre de points indiqués dans chaque trou ou dans une cage. Chaque joueur peut tirer 10 balles.

Dimensions :

long. 76 cm x larg. 38 cm Jeu très captivant. Quand les billes touchent les pointes ( elles sont en laiton ), ça fait le son tel qu'au flipper.à la fin du tour toutes les billes sont remises dans le magasin. Le jeu continue jusqu'à ce qu'un des joueurs atteigne le score déterminé d'avance ou bien lorsque chaque joueur a joué un nombre déterminé de fois.

Témoignage de Bernard Guillot (envoyé par email) :
Faisant le récit des jeux et jouets de mon enfance dans les années 30, j'ai eu le souvenir du jeu de Bagatelle (nous ne savions pas son nom à l'époque) et j'ai retrouvé celui-ci sur Internet.
De mémoire voici le texte que je proposerai à mes lecteurs de famille:

"Voici un jeu dont le nom nous était inconnu : on y jouait spontanément sans l’avoir nommé. C’est le jeu de Bagatelle, ancêtre des flippers, jeu constitué d’un plateau de bois monté, légèrement incliné sur un chassis. Le plateau, cerné d’un rebord continu, est garni de clous en acier, de 6 arceaux porteurs de clochette, de cuvettes en laiton terni juste en aval de ces arceaux, d’une cloche-timbre au centre, et de logettes en partie basse. Sur un coté du plateau, est ménagé un couloir où sont mises en réserve des billes de bois de 10 à 15 mm. Sur un autre côté est ménagé également un couloir muni d’un piston sur ressort avec tirette. Après avoir mis une bille dans le couloir à piston, dit lanceur de bille, le jeu consiste à actionner celui-ci, avec minutie, en tirant à soi la tirette puis à lâcher celle-ci d’un seul coup. Libéré, le piston percute la bille qui monte dans le jeu, et suit un parcours aléatoire sur le plateau. Le caractère aléatoire sera diminué, et le parcours de la bille un peu sous contrôle, si le joueur prend soin de régler la longueur de la traction qu’il exerce sur le piston, afin de modifier la vitesse de la boule à la sortie du couloir.

Le parcours maitrisé sur le plateau permet à la bille d’accumuler des points, par exemple en cas de passage sous un arceau sonore, la percussion du timbre central et son arrêt entre 3 clous ou dans une des cuvettes. Si le parcours est trop violent, ou la chance négligeante, la bille descendra dans les fonds festonnés du plateau et le jouer s’en retrouvera bien marri !

On peut jouer seul ou en groupe, chacun ayant sa technique de réglage du piston. Evidemment il est interdit de remuer le plateau pendant le jeu pour modifier un mauvais cheminement de la bille !

Le joueur mal averti gardera, quel que puisse avoir été son plaisir, le souvenir des pincements de doigt ! En effet, si le joueur lâche la tirette du piston sans avoir pris le soin de retirer les doigts du cadre du plateau, nul doute qu’un pincement aigu se produira sur les tendres chairs entre deux phalanges. Et ça ce n’était pas une bagatelle !

On gardera, aussi, le souvenir du claquement de la tirette sur le plateau quand celle-ci échappait des doigts du joueur."

Je n'ai pas le souvenir de la valeurs des points acquis par le joueur.

Merci à Bernard Guillot pour ce témoignage

ci joint à droite une photo d'un jeu de bagatelle trouvé dans une brocante par M. Puig Rosado et un petit dessin pour montrer les chiffres qui marquent la valeur des points attribués à chaque trou ou cavité de réception.

 

 


Bagatelle restauré par l'estaminet picard "Chez Marius"
à Gézaincourt dans la Somme


         
Voici un magnifique jeu de bagatelle

POUR VOIR D'AUTRES JEUX DE BAGATELLE: CLIQUEZ ICI

Retour page Sommaire des Jeux