Le Jeu de Berloca
ou Jeu de Barloque

ORIGINE :

Concernat ce jeu mais vous pouvez contacter la maison de pays de St Auvent pour des renseignements complémentaires, un site très intéressant .

www.maisondepays.org


Magnifique Jeu de Berloca à découvrir à la maison de Pays à St Auvent dans le Limousin La couleur bleu n'est pas anodine Le jeu est peint de la même couleur utilisée par les charrons pour peindre leur charette. Plusieurs règles de jeu sont connues et souvent différentes selon le pays. Tantôt utilisé comme loterie ou tombola. Quelquefois utilisé comme jeu de hasard pour marquer un maximun de points

Jeu de Barloque à Sarlat
Photo prise à la Ringueta Fête des Jeux Traditionnels
issu du site : http://www.perigord.tm.fr/~sarlamical/partenaires/ringueta/photos2004.html
La barloca - La barloque
Historique :

Ce jeu, lointain ancêtre du billard, n’est connu que dans la partie sud de la Dordogne (Périgord Noir). Nul ne se souvient quand il est apparu mais, depuis il n’a cessé d’enchanter pratiquants et spectateurs des fêtes votives. Ce jeu a été longtemps interdit, aussi, il existait des modèles ne dépassant pas trente centimètres de long de façon à pouvoir les cacher facilement sous le manteau ou dans la manche des sarraus des maquignons lors des foires aux bestiaux.
Le 16 avril 2003, je me suis rendu à la foire exposition de Toulouse, avec des amis, pour présenter des jeux « du Périgord » Etant toujours en quête de renseignements, nous présentions une Barloque. Vers la fin de l’après midi, un monsieur c’est appuyé sur le barrière en regardant intensément la Barloque. Je me suis approché de lui et ai reconnu en lui un voisin de mes beaux parents. Je me suis présenté. Puis après un moment de réflexion, il m’a regardé attentivement et m’a dit « Si vous saviez comme j’y ai joué dans mon enfance. Mais elle doit encore être chez Raymond, le cousin germain de votre beau père ! » Le lundi de Pâques, je me suis rendu chez le cousin Raymond. Du grenier de la grange, Raymond a tirée la Barloque. Elle appartenait à son grand père, qui est aussi l’arrière grand père de mon épouse : Jean Mouillèrac, né le 31 décembre 1863 dit « lo pege » en occitan c’est le surnom d’un grand bavard ! et il devait l’être pour attirer ces clients !. Jean allait dans les « vòtòs » avec sa barloque pour ce faire quelques pièces et ainsi arrondir ses maigres revenus. Mais là ne s’arrête pas la découverte car l’oncle Camille m’a également parlé d’un dénommé « Corjorlir » mendiant de son état, habitant leur village de St Cyprien des Vaux dans le lot, qui lui aussi possédait une barloque et courrait régulièrement les « vòtòs ». C’est Camille qui m’a dit le sens du mot barloque : « un type un pau barlòqua es un type que sap onte anar, un type que trantòla coma la bola que cerca un trau per se pausar»
Cette petite histoire doit nous faire réfléchir, nous les collecteurs. Nous sommes parfois « assis » sur des merveilles sans les voir. Nous fouinons loin de chez nous en délaissant nos propres familles

Matériel :
Le jeu consiste en un plateau de bois ovale, de 1m de long sur 30 cm de large, avec bords. Un couloir de lancer fait le tour de la barloque. Il débouche sur un espace circulaire percé de trous numérotés de 1 à 9 (ou de 2 à 10 dans certains cas). La boule est en ivoire, en nacre ou en buis, de 50 mm de diamètre.



Convention de jeu :
Il faut au moins trois participants pour que le jeu puisse se dérouler. Chaque joueur mise 10 F et lance la boule deux fois de suite, en tentant de faire 9 (ou 10 ) sans toutefois dépasser ce chiffre. Si l’un des concurrents, dès son premier lancer obtient 9 (ou 10), il récupère la moitié de la mise (soit pour trois joueurs : 15 F). Si deux, voire trois joueurs réalisent le même exploit, le coup est déclaré nul et tous doivent rejouer une seule fois. Le 8 et le 1 (ou le 9 et le 5) qui sont éliminatoires, perdent. Le gagnant est celui qui obtient le chiffre le plus proche de 9 (ou de 10) ou le 9 (10) lui même, sans les dépasser. Dans les cas classiques d’obtention du 9 par 2+7, 3+6, 4+5 (ou du 10 par 2+8, 3+7, 4+6 ), il y a récupération de la moitié de la mise individuelle (5 F). Pour les enfants, les règles sont les mêmes mais les gains sont différents et des lots de consolation sont toujours prévus par l’organisateur du jeu. Un habile mouvement de poignet, une puissance savamment dosée sont les ingrédients indispensables à la maîtrise parfaite de chaque lancer.

M Cheyrou Ste Nathalène (24) 1950
M Jean Mouillérac St Laurent Lolmie (46) 1914
Mise à jour le 15/06/2006


Voici un jeu proposé par l'association: "maison des jeux de grenoble"
Ce jeu entre la bagatelle et la berloca est vraiment magnifique.
Ne manquer pas de visiter le site de cette formidable association qui fait vivre et revivre les jeux traditionnels

www.maisondesjeux.com




- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Retour page Sommaire des Jeux