Le Jeu des Bolas

 
Le but est d'accrocher sur les barres horizontales les bolas. La barre la plus basse: 1 point, la plus haute 5 points. Il faut se placer à 4 m du support pour lancer. Chaque joueur lance ses 3 bolas. C'est lorsque le dernier joueur a fini que l'on compte les points marqués.

  


      Ce jeu est très connu dans les pays d'Amérique du Sud et surtout en Argentine car il existe encore là-bas des gardiens de troupeau à cheval qui attrappent leurs bêtes avec cet outil qu'il nomme "Las Bolas".

Le jeu photographié ici est la propriété de l'estaminet picard "Chez Marius" à Gézaincourt (80)

Dès 5 ans les enfants peuvent jouer aux bolas.
Il suffit de bien poser les règles de sécurité pour garantir la réussite du jeu.
Une marque bien ancrée dans le sol qu'il ne faut pas dépasser. Personne ne doit se situer devant l'aire de lancement. Chaque joueur tire ses 3 bolas chacun à son tour.
La présence d'un adulte responsable est obligatoire.



Le poids et la longueur des cordes utilisées ont été étudiés pour garantir aux bolas un maximun d'efficacité et surtout de réussite.

Une marque en bois très visuelle plantée dans l'herbe permet aux enfants de jouer en toute sécurité.

voici certains jeux de bolas qui sont commercialisés


       
Un jeu venu du follklore argentin.


Le nom des bolas dépend du nombre de masses utilisées :
- Perdida (1 boule)
- Avestrucera ou ñanducera (2 boules)
- Boleadora (3 boules).

Origine et Historique :
         Les mots espagnols bolas ou boleadoras désignent une arme de jet comprenant plusieurs masses sphériques réunies par des liens, destinées à capturer les animaux en entravant leurs pattes.
         Les bolas au sens strict sont connues chez les gaúchos d'Amérique du Sud mais certains équivalents plus anciens ont également été découverts dans les fouilles archéologiques d'occupations pré-hispaniques, en particulier en Patagonie, où les peuples autochtones les utilisaient pour capturer les guanacos et les nandous.
         Il n'y a pas de conception uniforme ; la plupart des bolas ont deux ou trois boules, mais il y a des versions comportant jusqu'à huit boules. Certaines bolas ont des boules de poids égal, d'autres varient par le nœud et la corde. Les gaúchos utilisent des bolas composées de cordes en cuir tressées et de boules en bois ou de petits sacs en cuir pleins de pierres à l'extrémité des cordes.

         Les gaúchos utilisent les bolas pour capturer le bétail ou le gibier en train de courir. Selon l'objectif précis, le lanceur saisit les bolas par l'un des poids ou par la corde les reliant. Il donne de l'élan aux boules en les faisant tournoyer avant de les libérer. L'arme est habituellement utilisée pour entraver les membres des animaux, mais si elle est jetée avec suffisamment de force elle peut même briser les os.


Les bolas à trois poids sont habituellement conçues avec deux cordes plus courtes liées à des poids plus lourds, et une plus longue corde avec un poids léger. Les poids plus lourds volent en avant parallèlement, frappent l'un ou l'autre côté des jambes, et le poids plus léger fait un mouvement circulaire, s'enroulant autour des jambes.

Actuellement: un regain des bolas revient avec forçe mais pas sous la forme d'arme de jet mais sous la forme de jeu et quelquefois sous forme de danse où les danseurs frappent les bolas pour faire des figures très spectaculaires. Plus question de vouloir enrouler les bolas sur les pattes des bêtes pour les faire tomber et les immobiliser.

On retrouve le jeu des bolas chez les inuits

       


      Il existe d'autres versions indépendantes dont le qilumitautit, le lacet des Inuits, fait de tendons et de poids en os et employé pour capturer les oiseaux d'eau.
      D'autres armes fonctionnant sur un principe similaire sont connues par exemple chez les Inuits (Chuk Chuk).

 

       Une Bola est une arme qu'utilisaient pour la chasse de nombreux peuples originaires des Amériques. Alors qu'au sud les bolas étaient fabriquées avec divers matériaux locaux, les Inuit fabriquent leurs bolas avec des tendons et des os. On fait tournoyer la bola au-dessus de la tête puis on la lance en direction des pattes de l'animal; la bola s'enroule autour des pattes de l'animal et l'empêche ainsi de courir. Même si les peuples aborigènes ne l'utilisent plus pour chasser, la bola est parfois encore utilisée par les gauchos qui rassemblent le bétail à l'extrême sud de l'Amérique.
       La photo illustre une des bolas Inuit qui fait partie de la collection du musée. Elle a été achetée en 1973 dans une coopérative de l'Arctique; cette bola s'appelle Kiipooyaq. Dépliée elle mesure 22cm de long. Les trois morceaux d'os biseautés sont percés d'un trou à une extrémité; ils sont suspendus à un lien de chanvre tressé attaché à chacun des trous. A l'autre bout on a attaché ensemble les trois liens de chanvre pour former une boucle qui sert de poignée.

Les bolas argentines ont t-elles inspirées les japonnais qui utilisent les bolas comme arme de défense.
         


Au Japon (suruchin).

Suruchin japonais  


voyez cette vidéo qui présente les différents types de bolas japonais
https://www.youtube.com/watch?v=yquR7zWYDew


       Folklore avec les bolas
      Entre la danse et la musique, la culture sud-américaine peut s'épanouir sur scène dans une technique parfaitement rôdée et une exécution réussie des figures tirées du patrimoine national. Au rythme des tambours, des claquettes argentines, les bolas résonnent avec les danseurs argentins qui manient cette arme de jet terminée par deux masses sphériques. Las boleadoras est une danse traditionnelle d'Argentine. Il s'agit d'une danse rythmique spectaculaire, associant frappes des pieds (zapateado) et mouvements circulaires de bolas percutant le sol en rythme.
        Pas question cette fois de capturer les animaux en entravant leurs pattes, mais simplement de marquer le rythme et de souligner la dextérité des gauchos.

regardez cette vidéo où les bolas sont mises à l'honneur :
http://www.medleyprod.com/index.php?option=com_content&view=article&id=178&Itemid=127