La Bourle
La Bourle ou Boules Flamandes
La bourle est une roue de bois très dur de 30 cm de diamètres
et d'un poids de 6 à 9 kg. Ce jeu se pratique surtout en Flandres.
Les premiers essayent de faire barrage pour rendre difficile
l'accès au but : une rondelle de cuivre fixée en bout de piste
et dénommée étaque.



Piste de Bourle actuelle (Pas de Calais)
Particularité: La piste est faite d'argile et de bouse de vache séchées


La bourle ça ressemble à de la pétanque sans cochonnet ou à du curling sans glace et ça se joue dans les bistrots. De quoi avoir envie de savoir y jouer. Dans un estaminet du centre de Wattrelos, "Au Bon fraisier", vous pouvez vous faire expliquer les règles de ce jeu traditionnel des Flandres.

PRéSENTATION DU JEU DE BOURLE :
Le jeu de bourle à l'étaque est pratiqué dans le nord de la France et plus particulièrement dans l'agglomération Roubaisienne.
La bourle est un gros disque en bois de gaïac ou de quebracho (arbre d'Amérique du Sud) de 30 cm de diamètre, large de 10 à 15 cm, pour un poids de 4 à 8Kg.
La bourle a un coté fort et un coté faible.
ŹL'emplacement destiné au jeu est un rectangle concave de 23 m de long et de 3,5 m de large, appelé bourloire, d'apparence en terre battue.
En réalité, elle est constituée d'un mélange d'argile, de bouse de vache et de farine de seigle (si, si !).
Cette piste de jeu est terminée aux deux extrémités par une fosse où viennent échouer les bourles lancées trop fort.
Ce fossé s'appelle le "CUL". à 50 cm de chaque extrémité, un disque de cuivre de 3 cm de diamètre est enchâssé : c'est l'objectif à atteindre.
On l'appelle "l'étaque".
Voilà pour la piste traditionnelle, telle qu'elle a existé pendant près d'un siècle comme au Cercle Saint Louis.
Il existe malgré tout encore quelques bourloires traditionnelles. Ce jeu se pratique soit individuellement, par trois ou six joueurs, le tout avec six bourles par équipe. On y joue alternativement d'une extrémité et de l'autre de la piste. L'équipe est dirigée par un commandant ; il se tient à une extrémité et fait rouler délicatement ses bourles pour qu'elles viennent s'arrêter ou se coucher le plus près possible de l'étaque. Ses équipiers lanceront leurs bourles pour qu'elles constituent des obstacles tout au long de la bourloire . L'équipe adverse va essayer de s'approcher le plus près possible de l'étaque, soit en slalomant entre les bourles de l'adversaires, soit en les délogeant. Les bourles de la même équipe les plus près de l'étaque lui rapporteront chacune un point et lui permettront de jouer en premier dans la manche suivante. Le pointage est réussi, la bourle est près de l'étaque. Sur Tourcoing et environs, les Bourles utilisées sont plus légères. Elles pèsent environ 1 kg 800, elles sont fabriquées dans du bois de noyer. Chaque joueur, comme à la pétanque, possède son jeu de 2 Bourles qu'il emmène dans une valise. Au delà des frontières en Belgique, et dans les Flandres d'autres formes de Bourles sont utilisées

Un peu d'histoire :

Cette gravure représente une partie de Bourle telle qu'elle se pratiquait au début du XXème siècle
dans les cours des estaminets où sur les places de village
.

Origine:
La bourle est une roue, une boule plate de trente centimètres de diamètre en bois très dur.
Chaque joueur possède deux boules à sa marque.
C'est indispensable puisque ces boules sont dissymétriques, elles ont un côté " fort " et un côté " faible " :
selon l'usure, la boule réagit différemment.
Après tirage au sort, une équipe place ses boules pour bloquer le passage des adversaires vers le but, " l'étaque ".
Les " buqueurs " de la seconde équipe tentent ensuite de dégager la bourloire.
Cette piste de vingt à vingt-huit mètres de longueur est cintrée en son milieu,
un match à cent points dure environ cinq heures et exige douze kilomètres de parcours, soit 240 bourles lancées.
" Bourles " ou " boules flamandes ", il est probable qu'elles ont toutes les deux la même origine :
celle de la boule plate citée par Rabelais.
En 1914 on comptait 90 bourloires à Wattrelos, il y en avait 200 en 1800
et trois sociétés utilisent les 9 pistes encore en état aujourd'hui.

Une variante de la " Bourle ", la " Boule flamande ", se pratique encore régulièrement selon des règles très précises,
notamment à Hazebrouck et à Bailleul.
La " Boule au fossé " subsiste encore à Orchies, au Café Batteur.
Les jours de ducasse, on sort aussi le " Trou-madame " à Saint-Jans-Cappel, Merckeghem et Qua‘dypre,
la " Boule à l'échelle " à Eecke lors de la fête communale en juin ou à Sercus le premier dimanche d'Août.
Des variantes comme la " Boule au but ", la " Boule aux quilles " ou la " Boule à l'oiseau " ont pratiquement disparu.

Bourler
signifie en picard « tituber ». Une étymologie qui n'a rien à voir avec le fait que la bourle se pratique traditionnellement à l'arrière d'un bistrot mais qui traduit le mouvement d'une bourle qui se déplace en zizaguant.

Avec sept bourloires, Wattrelos est la capitale de la bourle. Au total on compte une vingtaine de bourloires dans la région toutes situées au Nord de Lille. Si certaines d'entre elles se situent dans des salles uniquement consacrées à cette activité, il existe encore de véritables bourloires, à l'arrière des cafés, accessibles à tous. Effet rétro garanti.

Des origines incertaines:

La trace historique la plus ancienne du jeu remonte à 1382. Il s'agit d'un arrêté des autorités lilloises interdisant la pratique de la bourle sur la voie publique. Car à l'époque, les bourleux jouaient dans la rue. Les déchets des foyers étaient jetés dehors, livrés à la pluie. Une fois la pluie évaporée et les déchets organiques tassés, se formait alors un creuset au milieu de la rue qui servait de piste de bourle, de bourloire.

S'il existe aujourd'hui des bourloires en matière synthétique, des nombreuses bourloires traditionnelles continuent d'entretenir leurs pistes avec de l'argile, de la bouse de vache voire même des restes de bière. C'est d'ailleurs ce qui fait le charme de ce jeu, car aucune bourloire n'est identique à sa voisine. Mais l'arrêté de 1382 ne signifie pas que la bourle est originaire du Nord.

Son origine reste controversée et sa paternité est disputée avec les Pays-de-la-Loire où des jeux similaires sont encore pratiqués. Car, lors de la construction des châteaux de la Loire, on jouait aussi à la bourle dans le lit des rivières asséchées pour les besoins des travaux. Mais les nombreux Flamand, qui étaient venus y travailler, auraient sûrement pu amener avec eux la pratique de la bourle.

Quoiqu'il en soit, on joue surtout à la bourle dans les Flandres et dans la métropole lilloise. D'ailleurs, plusieurs variantes existent. Nous vous avons présenté, dans la vidéo, la bourle de Wattrelos, pesant netre 4 et 8 kg. A Tourcoing, on joue avec de plus petites bourles faites en noyer et pesant 2 kg. Dans les Flandres, du côté d'Hazebrouck ou de Bailleul, la bourle est encore plus légère et pèse 1,7 kg.



Bourloire extérieur

Jeu de table inspirée de la Bourle et du jeu des boules plates
du Santerre (Roye) dans la Somme
la bourle de bois est remplacée par des rondelles de laiton.
L'étaque est remplacée par un trou.
(Photo: Démonstration à Bonnières (62) Téléthon2002)
Ce jeu est visible à l'estaminet "Chez Marius"
où vous pouvez y jouer
Cliquez ici pour visiter l'estaminet

Dimensions du Bourloire
Règles du jeu
Vocabulaire

Réfection de la piste de Bourle de St Louis Leer
s ( nord)
Crée il y a prés de 110 ans, la bourloire du Cercle Saint Louis comme tant d'autres avait été réalisée à partir d'argile, de bouse de vache et de farine de seigle. A plusieurs reprises, afin de maintenir sa régularité, des travaux de préservation avaient été entrepris sans véritablement atteindre des résultats escomptés.


Bourles de St Christophe
(gardienne des traditions)



Jeu de Bourle miniature (Nord)
Bourloire Salon, de dimensions réduites par rapport à la piste classique
qui fait 23 mètres sur 3 elle permet aux moins valides et aux jeunes
la pratique du Jeu de Bourles sur tapis.
Elle est aujourd'hui fortement fréquentée.
La bourle, un jeu traditionnel qui suit les fleuves...
         Typiquement nordiste, la bourle se pratique aujourd’hui dans la métropole lilloise, le Hainaut ou en Flandre. Pour les origines, plusieurs hypothèses sont avancées.
           La bourle, c’est à la fois le nom du jeu et celui de la boule. Une boule ? Pas vraiment : plutôt un gros disque de bois dont le diamètre et le poids varient en fonction des régions. Elle peut ainsi peser de 1,5 à 8 kg, pour une trentaine de centimètres de diamètre. Comme des petits rondins tranchés.
            Les joueurs la lancent sur une piste d’une trentaine de mètres, aux bords incurvés. Ce qui a fait dire à certains, par analogie, que les bateliers en étaient à l’origine, jouant sur le fond de leurs péniches. D’autres, plus fantaisistes, avancent que les Espagnols l’auraient importée et adaptée aux dunes qui parfois, le long de la mer du Nord, prennent des allures de bourloires.
           De la Deûle aux bords de la Loire
Deux hypothèses balayées par Jean-Pierre Moerman, président de la Fédération des sociétés de bourle du Nord. « Nous possédons des vieux écrits remontant au 4 août 1382, en vieux français, qui interdisaient de jouer à la bourle dans les rues de Lille. Historiquement c’est la première trace. » Cause de cet interdit : la religion, dont le jeu aurait détourné les fidèles.

           Il y a bien une autre région qui dispute au Nord la paternité du jeu, l’Anjou. « Ils n’ont pas d’écrits pour le prouver », note Jean-Pierre Moerman, défendant cet héritage comme une petite fierté. Tout en concédant que des échanges ont eu lieu. « Des Flamands sont bien allés construire les levés de la Loire au XVIIe siècle. Ce sont eux qui y ont exporté notre jeu !

           Et comme ici, où l’on joue le long de la Deûle, là-bas, c’est le long de la Loire. C’est un jeu qui suit les fleuves. » Une raison à cela : le sable et l’argile que l’on y trouve facilement pour construire les pistes.

           Plus tard, les patrons du textile ont recouvert les pistes extérieures, les ont entourées de murs. Un patrimoine aujourd’hui menacé : sur 227 bourloires en 1900 à Tourcoing, seuls huit sont encore debout. Dans le département du Nord, on compte environ 4 000 joueurs. Un chiffre stable, selon le président de la fédération. Ce dernier accueille d’ailleurs régulièrement des classes. Histoire de transmettre ce qu’il considère comme « un élément du patrimoine » à part entière. •  

J. LI
(LA VOIX DU NORD)


Émeline Scotté, la relève assurée
Pas d'âge pour jouer à la Bourle pour ÉMELINE SCOTTÉ de Wattrelos

À 17 ans, Émeline Scotté est passionnée par la bourle. Un intérêt pour ce jeu ancien suffisamment rare pour aiguiser notre curiosité. La jeune fille, très à l'aise dans son époque, a trouvé dans les bourloires une famille très attachante et se défend comme une championne !
À l'heure de la remise des prix de la saison de bourles, Émeline Scotté a fait l'objet de toutes les attentions le week-end dernier. Gagnante du tournoi des Masters dames, la jeune fille est aussi la seule Wattrelosienne à avoir remporté un titre cette année dans l'un des cinq tournois organisés par la Fédération de... Wattrelos ! Un comble qui fait sourire les bourleux du coin, mais qui fait aussi leur fierté.
Car se passionner pour le jeu de bourles à 17 ans, c'est tout de même particulier, même si Émeline trouve ça très naturel : « Je joue depuis l'âge de 6 ans, car j'ai suivi mon père chaque week-end dans les compétitions. C'est lui qui m'a appris à jouer et qui m'a transmis le virus ! » Fabrice Scotté, vice-président de la fédération de Wattrelos et bourleux reconnu par ses pairs, est très fier de sa progéniture : « Je ne l'ai jamais forcée, tient-il à préciser. Mais je suis vraiment heureux que ça lui plaise autant. J'apporte ainsi ma contribution à la relève qui fera vivre ce jeu traditionnel dans notre ville. »

MARJORIE DUPONCHEL: Article paru dans "Nord Eclair" Publié le vendredi 11 février 2011

Article de la voix du Nord (Octobre 2013) Par MICHEL DE SANTI (CLP)
UN JEU TRADITIONNEL ENCORE BIEN VIVANT:
Leers: les Césars du Cercle Saint-Louis

La remise des prix des championnats intérieurs, du roi et reine de la bourle est au Cercle Saint-Louis ce que sont les Césars au cinéma. Et c'est en présence d'un parterre d'élus et d'acteurs de ce jeu traditionnel qu'André Dupont, en véritable maître de cérémonie, a animé la soirée.


Photo : La voix du Nord

C'est par un hommage vibrant pour deux membres du Cercle Saint-Louis, Patrick Leveugle (53 ans) et Alain Descamps (57 ans), tous deux disparus en 2012, qu'a débuté cette cérémonie de remise des prix. Le président André Dupont a rappelé leur engagement total pour ce jeu traditionnel et pour l'association. En tant que joueur mais aussi en tant que responsable de la formation des jeunes pour Alain Descamps et en tant que trésorier pour Patrick Leveugle qui avait un budget tr¸s important à gérer. Pour rendre hommage à ces deux grands amis, nous leur avons dédié le championnat par équipes ainsi que le Roi de la Bourle 2013. À l'énoncé des résultats, vous pourrez mesurer combien a été forte la participation des jeunes. Ils ont, à leur faç¨on, marqué et remercié ainsi nos deux amis par leurs engagements, a déclaré, ému, André Dupont.


Une jeune reine et un jeune roi qui assurent une longue vie à la bourle.

Après cet instant d'émotion, le président a donné la parole à Virginie Bourgois et Jean-Marie Deronne, qui à deux voix, ont parcouru le palmar¸ès des différentes compétitions intérieures. Quatre compétitions ont été proposées : le Roi de la bourle où 26 joueurs étaient engagés et qui a été remporté par Jonathan Ladöe, la Reine de la bourle qui a vu la participation de 17 joueuses et qui a été remporté par Stéphanie Leveugle. Pour le championnat par équipe de deux joueurs il y a eu 21 équipes d'engagées. Il a été remporté par la paire Adrien Sriet, Clarice Fouquet et la rempla¨ante Jocelyne Pluquet. L'épreuve de bourle de salon a réuni 21 équipes de deux joueurs. Elle a été remportée par le tandem Stéphane et Camille Dupont.
Le mot de la fin a été pour le maire Jean-Claude Vanbelle qui s'est félicité de pouvoir compter sur les associations leersoises et notamment sur le cercle Saint-Louis qui apporte une grande animation dans la commune.

Le jeu de la bourle a même un géant .




Retour page Sommaire des Jeux