Jeu de Fer
OU JEU DE LA TOQUE

 
ORIGINE : Tournai en Belgique


BUT : On joue un contre un ou en deux équipes et par moyen d’une queue on glisse les palets cherchant à atteindre le plus près de la dernière broche. Chaque palet plus près de cette broche que le palet de l’adversaire vaut 1 point. Avec certaines pistes de jeux, les rigoles à côté de la piste ont été omises, tous les palets restent dans le jeu.



Voici un joueur de « jeu de fer », comme on en trouve, dans certains bistrots, que dans le Tournaisis. Le jeu relève de la technique du billard mais avec des règles qui empruntent à la pétanque.

Le jeu de fer, un jeu typiquement tournaisien !
On l'a pratiqué à Ath, sous le nom de Jeu de plomb, et à Mons, où on l'appelait billard de fer, mais c'est de l'histoire ancienne. C'est probablement dans le nord de la France, à Lille et à Roubaix, qu'il a pris naissance sous le nom de jeu de toque. Toquer signifiait heurter un corps dur contre un autre. Le jeu de toque ou de fer se joue avec des palets de 35 millimètres de diamètre, autrefois en cuivre, aujourd'hui en acier. A Tournai, il est resté jeu local par excellence depuis plus d'un siècle. Pas de modeste estaminet fréquenté par la classe ouvrière où le brasseur n'ait été obligé d'y installer un jeu ; non seulement les joueurs y sont assidus et d'une adresse remarquable, mais des sociétés sont constituées pour l'organisation de concours dotés de prix en espèces et en nature.
En quoi consiste ce jeu si populaire ?
          C'est une longue table étroite de 3 mètres de long sur 50 cm de large, posée sur 4 pieds. La hauteur est sensiblement la même que celle du billard, le joueur y prenant d ailleurs la même position et faisant aussi usage d'une queue. La table proprement dite est garnie à l'une des extrémités d'un pont et de cinq 'broques' (broches) en cuivre. C'est entre ces deux dernières que les fers vont s'insinuer, les concurrents cherchant à atteindre le plus près possible la dernière broche, qui est l'étaque.

10 palets et 2 queues
sont nécessaires
       On y arrivera avec succès si on donne au palet, et cela à l'aide de la queue, un certain effet qui lui imprimera un mouvement de rotation rapide et lui permettra d'éviter les obstacles placés sur son passage : broches et palets semés en cours de route. Disons encore que pour faciliter la course du fer sur le jeu, la table, en bois très lisse, est saupoudrée de sable fin, ou mieux, de poussière de marbre. On joue un contre un, et jusqu'à quatre contre quatre, les fers étant au nombre de huit. Les joueurs d'un même camp jouent aussi longtemps qu'ils n'ont pas repris l'avantage en substituant leur fer à celui qui est le plus près de l'étaque. On comprend donc que la partie favorisée usera de certaines tactiques, et cherchera notamment, en cas de danger ou pour garantir ses avantages, d'embarrasser le passage des adversaires.
C'est là le jeux aux points, avec ses combinaisons savantes. On dit débuter un fer, quand on veut mettre un palet hors de la planche, où l'éloigner de la broche maîtresse. Doguer consiste à pousser légèrement un fer sur un autre afin de faire avancer ce dernier et le mettre en meilleure place (c'est une déviation du verbe toquer) : on dit aussi 'donne ein ptit baisse à t fier'. Doguer sur doguer, c'est envoyer un fer sur un autre qui lui-même, en fera avancer un troisième. 'Jeuer l'gampe',(jouer la jambe) c'est jouer le long de la planche ; 'jeuer l'coulisse', c'est lancer son fer en diagonale.
'Jeuer l'peont', c'est lancer le fer en ligne droite sans effet sous le pont. On fait 'ein escampe à l'broque' quand on touche par tactique ou maladroitement une broche et que l'on ricoche dans le jeu.
Le jeu de fer a un tel attrait et il est tellement ancré dans les murs que, dans les cafés bruxellois où siègent des sociétés de tournaisiens en exil, on s'est vu dans l'obligation de placer un jeu afin qu ils se sentent encore dans l'atmosphère de leurs ' Cheoncq Clotiers ' (cinq clochers).
Depuis 1973, le dernier week-end de la kermesse de septembre, un championnat se déroule en la Halle-aux-Draps, Grand-Place. Cette manifestation patronnée par l'Administration Communale réunit durant deux jours plus de 200 équipes de 2 joueurs.

Renseignements de ce jeu pris sur le site de la ville de Tournai
http://www.tournai.be/fr/officiel/index.php

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Retour page Sommaire des Jeux