Jeu d'Osselets


Gravure du XIX° siècle, par H. Roux aîné,
d'après une peinture sur marbre trouvée à Herculanum,
conservée au Musée national de Naples.


Partie d'osselet du V ou VI siècle

Jeu d'Osselets plats

Le jeu des osselets encore en vogue de nos jours, était autrefois beaucoup plus répandu dans les zone rurales que dans les villes pour la bonne raison que ces osselets provenaient du pied du mouton.



- En Arménie le jeu des osselets se joue avec 5 cailloux et se nomme Carctic
- Au Maroc le jeu se nomme Zlakof

- Au Portugal   le jeu se nomme "as sete pedrinhas"
et il se joue avec 7 Osselets
- A Madacascar, on joue aux osselets avec des billes.

Voici 2 anciennes boîtes de jeux d'osselets


En Mongolie: des osselets d'origines variées sont utilisés (vaches, yaks, chevaux, chameaux) pour jouer sous la yourte pendant les longues soirées d'hiver.


Nombre de joueurs
: de 1 à 6 maxi
 
Matériel :              5 Osselets
 
Préparation : S'accomode de tous les endroits.
 
Déroulement du jeu : Ce jeu qui remonte à la plus haute antiquité, se compose de petits os tirés du pied du mouton ou "osselets". Les Grecs, qui les utilisaient également pour interroger les dieux, les imitèrent en ivoire, agathe et autres matières précieuses.

On en trouve actuellement en matière plastique. Grecs et Romains utilisaient les quatres osselets comme des dés, en cherchant à réaliser certaines combinaisons.

Le jeu moderne est tout à fait différent. Il comprend 5 osselets, dont quatre sont peint de la même couleur (généralement en rouge) et le cinquième en noir, que l'on appelle le père.

Chacun prend les cinq osselets d'une seule main, les lance en l'air et essaie d'en recevoir le plus possible sur le dos de la main.  Il lance à nouveau ceux qu'il a pu rattraper, qu'il doit recevoir, cette fois, sur la paume de la main.  Il continue ainsi en les recevant automatiquement sur le dos et sur la paume jusqu'à ce qu'il n'ait plus d'osselets sur la main.
On compte 1 point par osselet reçu et 2 points pour l'osselet noir.
La partie se joue en deux ou trois tours.
Elle est gagnée par celui qui totalise le plus de points
 
Osselet en bronze

Variantes :    
1)  Pour ce jeu, on peut remplacer les osselets par des capsules..
2)  Les osselets étant sur la table, le joueur prend le père et le lance en l'air.  Avant de le rattraper dans la main, il doit ramasser un des osselets se rouvant sur la table, sans déplacer les autres.  S'il réussit, il continue jusqu'à épuisement des osselets; chaque osselet ramassé est mis de côté.  Si le joueur manque son coup, le jeu passe au suivant.  Chaque osselet ramassé compte pour 1 point.
Au lieu de ramasser un osselet à la fois, on peut, au contraire, avant de  rattraper le père, essayer de ramasser le plus grand nombre possible des osselets se trouvant sur la table.



On joue déjà aux osselets du temps de la Rome antique.

Le jeu se joue avec de petits os qui ont une forme particulière (ils composent le tarse du très jeune mouton), leur permettant de se glisser à la racine des doigts (les osselets artificiels du commerce sont beaucoup plus petits que les osselets naturels). C'est un jeu très populaire en Grèce antique. Socrate prend les osselets comme exemple lorsqu'il raisonne avec Théétète sur l'idée de quantité (Théétète, 154c).

Ils sont à l'origine des dés sous le nom d'astragaloi, comportant quatre faces planes, deux larges et deux étroites. Dès l'antiquité, le jeu se jouait également comme jeu d'adresse de lancement, le penthelita[1].

À l'époque moderne, on ne joue plus avec de vrais osselets, mais avec des copies en métal ou en plastique, plus petits, et donc plus faciles à manipuler pour les enfants mais dont le poids (trop léger pour le plastique) et la surface trop lisse empêchent d'accomplir les figures compliquées.


Partie d'osselets en métal.




Retour page Sommaire des Jeux