Le Sabot Picard

Photo donnée par Esmeralda Lebeau

      A l'un des bouts d'une planche posée sur un objet quelconque de manière qu'elle fasse un mouvement de bascule, on met un sabot plein d'eau.
Le vainqueur est celui qui, en sautant sur l'autre bout de la planche, saisit en l'air avec les deux mains, le sabot. Inutile de dire que la plupart des concurrents subissent un arrosage. Les joueurs sautent à tour de rôle et à pieds joints
(les Francs picards d'Hérissart).
Attention, ce jeu n'est pas à confondre avec le jeu du sabot breton

    Quelquefois il est fait mention dans les textes anciens d'un jeu de sabot accroché au mur et dans lequel on essaie de jeter des pièces ou des cailloux.
   
 Une autre règle de jeu nous est proposée par Esmeralda Lebeau qui nous a confié une photo du jeu du sabot picard que l'association "" a fabriqué.
     Le vainqueur est celui qui, en sautant sur l'autre bout de la planche, saisit en l'air avec les deux mains, le sabot.
Le joueur a le droit à 2 essais,
1er essai : 20 points
2ème essai : 10 points
Éch ju d'sabot
I feut seutir à un bout d'chol planche quante éch sabot il est posè à l'eute bout. Ch'guègnant ch'est chtilo qu'i rattrape éch sabot tant qu'il est coér in l'air. Oz a l'droét à deux coups : si o l'rattrape du préme, o mèrque 20 points; si ch'est à ch'deuze : 10 points.
Traduction en picard par Ch’lanchron (80, Abbeville)